Skip To Content
Calendar
Photo : John J. Kim Enjeux contemporains 3e prix

World Press Photo 2016 : L’éveilleur de conscience

By Cindy Savard on July 23, 2016

Chaque année, le Musée canadien de la guerre héberge pendant quelques jours l’exposition qui révèle le meilleur du photojournalisme à travers une sélection de photos déterminée par l’organisation du World Press Photo. Visiblement, 2015 n’a pas fait exception aux années précédentes en terme de tribulations ; les thèmes qui ont fait les manchettes sautent aux yeux : la guerre civile syrienne et la crise des réfugiés, les attaques terroristes en Europe, la pollution atmosphérique, les manifestations contre la violence raciale perpétrée par la police, etc.

Photo : Sergey Ponomarev Catégorie : Actualité Crise des réfugiés en Europe

Photo : Sergey Ponomarev
Catégorie : Actualité – Crise des réfugiés en Europe

Le World Press Photo, c’est une exposition de grande qualité qui fait le tour des grandes villes pendant l’année et qui permet de dresser un portrait de ce qui se passe autour du globe et de prendre conscience des enjeux qui affectent notre monde aujourd’hui. Des journalistes courageux ont capté des images dans l’action, d’autres ont brillamment mené des projets à plus long terme et photographié des scènes de la vie quotidienne qui nous permettent de voir des images inédites. On peut entre autres observer des photos prises de l’intérieur en Corée du Nord ou réaliser l’ampleur des dommages causés par l’inaction juridique suite à la série de poursuites intentées par des femmes qui ont subi des agressions au sein de l’armée américaine.

Photo by : Mary F. Calvert

Photo by : Mary F. Calvert Catégorie : Projets long terme Agressions sexuelles dans l’armée américaine.

Certes troublant, cet événement s’avère un éveilleur de conscience et constitue une excellente façon de réveiller le citoyen engagé qui sommeille en nous. Bien qu’il soit indiqué qu’on puisse utiliser nos téléphones intelligents dans la salle d’exposition afin d’obtenir des détails techniques ou d’entendre les témoignages des photographes, il semble que l’endroit ne permette pas aux ondes cellulaires d’être captées…  Donc,  à  moins d’être muni d’une antenne ultra puissante sur votre téléphone, ne soyez pas surpris, vous aurez été avisés!

Le World Press Photo 16 sera accessible tous les jours jusqu’au 17 août au Musée canadien de la guerre. Ah! Et c’est gratuit!