Skip To Content
Photo: Gilles Vezina

D’intenses émotions et de grands mouvements sur la scène avec la danse SUBMERGÉ de pétales d’acier

By Leah Geller on June 6, 2019

Quand j’ai demandé à Yvonne Coutts (directrice artistique du Centre de danse contemporaine ODD) à quoi pouvaient s’attendre les spectateurs qui assisteront à une représentation de SUBMERGÉ de pétales d’acier ce week-end à La Nouvelle Scène, sa réponse fut sans équivoque.

« Une interprétation physique, une expression athlétique et une technique de danse fascinante au cœur d’une théâtralité profonde. »

En gestation pendant près de deux ans, SUBMERGÉ de pétales d’acier traite des disparités sociales et économiques de la société moderne qui créent des tensions dans l’âme des personnes et entre les individus. L’œuvre aborde le déchirement interne souvent ressenti lorsque, vivant de beaux moments personnels, nous avons aussi conscience des atrocités commises ailleurs dans le monde.

Photo: Gilles Vezina

Un moment, les danseurs voltigent, puis ils se retrouvent au sol, enserrés dans les bras les uns les autres.

« Vous recevez de plein fouet cette intensité, » explique Yvonne. « La pièce est chargée physiquement, mais c’est aussi extrêmement poétique. Un moment, les danseurs voltigent, puis ils se retrouvent au sol, enserrés dans les bras les uns les autres. »

La danse d’une heure a été créée par Sylvie Desrosiers, chorégraphe primée de Gatineau. Ses talents artistiques ont été reconnus par le Conseil des arts et des lettres du Québec; elle est aussi la lauréate du Prix Victor Tolgesy attribué par le Conseil des arts d’Ottawa en 2017. Ses œuvres, qui ont été présentées partout au pays, comprennent un duo interprété par les danseurs contemporains vedettes Marc Boivin et Heidi Strauss.

Cette nouvelle production met en lumière les talents de cinq danseurs—quatre femmes et un homme. Elles—et il—sont tous de la région où y ont été formés.

Photo: Gilles Vezina

Notre milieu local rayonne tellement dans cette création.

La trame sonore est réalisée par Olivier Fairfield, multi-instrumentaliste de la région (FET.NAT, Andy Shauf, Timber Timbre). Il crée régulièrement des musiques pour le théâtre et la danse en mariant des sonorités avant-gardistes contemporaines avec de la techno et d’autres genres musicaux. Olivier, qui a fait des tournées autour du monde, a participé à plus de 100 enregistrements en studio, au pays et à l’étranger.

Paul Auclair, qui est aussi de la région, signe la conception d’éclairages. Il met la danse en lumière depuis de nombreuses années, y compris les œuvres réalisées par la compagnie d’Ottawa, Le Groupe Lab de danse.

« Notre milieu local rayonne tellement dans cette création, » ajoute Yvonne. « Sylvie maîtrise si bien son art, elle a une voix personnelle et unique, et ses collaborateurs sont tellement solides. J’invite tout le monde à venir pour soutenir son travail. »


SUBMERGÉ de pétales d’acier : le vendredi 7 juin et le samedi 8 juin à 19h30, à la La Nouvelle Scène Gilles Desjardins. Billets : 25 $ pour adultes, 20 $ pour étudiants. On peut se les procurer ici. SUBMERGÉ de pétales d’acier, une présentation du Centre de danse contemporaine (ODD) fait partie de la Série Danse10 fondée par Lana Morton.


Advertisement:
 
Advertisement: