Skip To Content
Trash Ta Vie au Le Petite Chicago.

Les meilleurs bars à concerts de Hull… et au-delà!

By Apartment613 on March 18, 2016

 Article de Jonathan Chagnon.

Les mélomanes gatinois n’ont définitivement pas de quoi s’ennuyer par les temps qui courent! Depuis le début de l’année, la panoplie de concerts présentés y est particulièrement intéressante et avec l’ouverture récente du Minotaure et du St-André, tout porte à croire que l’offre francophone demeurera abondante dans les mois à venir.

Où voir des concerts dans le Vieux-Hull?

Quiconque suit la scène musicale du côté de Hull connait sans aucun doute Le Petit Chicago, ce bar de la Promenade du Portage depuis longtemps reconnu comme un incontournable de la scène musicale indépendante. Que ce soit pour les lundis jazz, pour les Virées Blues Boréales ou pour y découvrir des artistes émergents, il y a toujours quelque chose d’intéressant à se mettre sous la dent.

Notamment, pour une troisième saison consécutive, le bar s’associe à L’Ambassade Culturelle pour présenter les dimanches Trash ta vie avec Trou du diable. Ces soirées découvertes à seulement 5$ proposent, une à deux fois par mois, un artiste de la scène émergente québécoise dont la première partie est assurée par une formation locale.  Au cours des prochaines semaines, nous aurons la chance de Catherine Valery (10 avril) et Maison Brume (10 mai).

Le Petit Chicago n’arrivant pas toujours à répondre à la demande, le directeur artistique de l’endroit, avec deux des membres fondateurs de L’Ambassade Culturelle, ont décidé d’acquérir l’ancien bar Le Bistro de la place Aubry et de le transformer en établissement à concert. Avec ses 300 places, Le Minotaure pourra accueillir des artistes qui auraient été trop à l’étroit dans les autres bars du Vieux Hull, ce qui permettra par le fait même de diversifier davantage l’offre de concerts, tout en offrant un nouveau lieu de diffusion aux artistes locaux.

C’est le 13 février dernier que Le Minotaure a été inauguré, avec la prestation très courue du duo életro-pop montréalais Milk and Bone. Depuis, plusieurs concerts ont été annoncés, dont  ceux des Irish Bastards le 12 mars, de Grimskunk et Lubik le 26 mars, de Loud Lary Ajust le 9 avril, ainsi que celui de Bernard Adamus le 21 mai.

Parmi les autres établissements hullois présentant de la musique live, la microbrasserie Le Gainsbourg sur la place Aubry annonçait récemment qu’elle présentera dorénavant des concerts gratuits de type chansonniers, et ce, sur une base hebdomadaire. De plus, le Bistro L’Alambic dans le secteur Wrightville a également annoncé qu’il comptait présenter plus régulièrement des artistes live. Ces deux endroits faisant une place de choix aux musiciens locaux, ils prennent en quelque sorte le relais du bar Le Troquet qui a passablement réduit le nombre de concerts qu’il présentait.

Réouverture de l’auberge de St-André-Avellin

Le St-André.

Le St-André.

Une autre nouveauté de l’hiver est la réouverture du pub Le St-André (anciennement  connu sous le nom du P’tit Café de l’Auberge) à St-André-Avellin. Situé à environ une heure de route de Gatineau, l’endroit c’était jadis taillé une réputation de choix parmi les mélomanes de la région, puisque les meilleurs artistes émergents, principalement francophones, y étaient invités.

L’endroit avait malheureusement dû fermer ses portes suite à des difficultés financières, mais a depuis été repris par un nouveau promoteur qui a rouvert le pub il y a quelques semaines à notre grand bonheur.

On pourrait en quelque sorte décrire l’endroit comme étant le penchant francophone du Blacksheep de Wakefiled. Ces deux auberges, situées à l’extérieur de la ville, ont un petit quelque chose de quasi magique de par le fait qu’on doit y mettre un effort supplémentaire pour s’y rendre. On se retrouve donc généralement entouré des véritables fans de l’artiste en prestation, qui lui dévouent ainsi une attention particulière. Puisque ce sont des salles de petites tailles, il y règne une ambiance intime favorisant un contact étroit avec l’artiste.

La première série de concerts ayant été annoncée, avec entre autres Les sœurs Boulay (qui a eu lieu le 12 mars), Mononc’ Serge (9 avril), Mara Tremblay (30 avril), Bernard Adamus (6 et 20 mai) et Galaxie (28 mai), on constate que le nouveau promoteur a choisi de grader la même formule qui avait fait la réputation de l’endroit, ce qui sera inévitablement salué par les mélomanes du coin.

Deux lieux méconnus du Vieux-Hull

Le Temporaire.

Le Temporaire.

Si l’on revient du côté du Vieux-Hull, je me dois de mentionner deux autres endroits qui présentent des concerts sur une base un peu plus irrégulière, mais qui méritent pourtant d’être découverts.

Je pense tout d’abord au centre d’artistes autogéré en arts visuels AxeNéo7, situé sur la rue Hanson près du ruisseau de la brasserie. Cette ancienne filature, retransformée en centre pour artistes, compte trois salles d’expositions qui se prêtent parfaitement à la tenue de concerts intimes. Bien qu’il s’agisse d’abord et avant tout d’un endroit dédié à l’art visuel, quelques concerts y sont néanmoins présentés tout au long de l’année, dont le plus récent en lice fut celui de Tanya Tagaq à la fin février. L’endroit est d’ailleurs particulièrement actif à l’automne, pendant le Festival de l’Outaouais Émergent.

Autre lieu de création du Vieux-Hull, Le Temporaire présente des concerts depuis plusieurs années déjà. Local partagé entre de nombreux artistes et musiciens, il sert d’abord et avant tout de lieu de création. Néanmoins, différentes groupes y font régulièrement des prestations devant public ou utilise l’endroit pour lancer leur album. La formation hulloise Fet.Nat y lancera d’ailleurs son nouveau EP le 26 mars prochain, en compagnie des ottaviens Bonnie Doon et des montréalais Crabe.

Comme on peut le constater, la scène artistique est également en effervescence du côté de Gatineau, ce qui se reflète dans le nombre croissant d’endroits qui offrent des prestations live. Avec le printemps qui arrivent, on n’a plus d’excuse pour rester enfermé chez soi!