Skip To Content

Rétrospective des oeuvres de l’artiste Alex Janvier : Maître Autochtone de l’art moderne

By Emmanuel Goffi on November 24, 2016

 

dscn9088Le Musée des Beaux-arts du Canada propose à ses visiteurs la plus importante rétrospective jamais présentée de l’artiste autochtone Alex Janvier. Cette exposition qui débute le 25 novembre et fermera ses portes le 17 avril 2017, offre un aperçu de l’œuvre immense d’un artiste majeur. Avec 154 pièces, dont certaines présentées pour la première fois, comprenant essentiellement des peintures et des dessins, l’exposition Alex Janvier. Maître Autochtone de l’art moderne est à la fois dense et riche. Dense par le nombre et par la diversité des œuvres exposées, riche par l’incroyable palette de techniques ou de supports utilisés par un artiste dont le talent est magistral.

L’œuvre, particulièrement bien mise en valeur par le Musée des Beaux-arts du Canada, est à l’image de l’homme. Il se dégage de la personnalité d’Alex Janvier une grande sagesse et une incroyable humilité que l’on peut sans doute mettre au compte de son âge plus que respectable, mais aussi d’une vie particulièrement bien remplie. Cette vie riche et intense, qu’Alex Janvier traduit par un regard apaisé et bienfaisant porté sur le monde qui l’entoure, se retrouve dans ses toiles. A la fois diverses et colorées, modernes et traditionnelles, engagées et philosophiques, ancrées dans le passé et tournées vers l’avenir, ses œuvres reflètent l’histoire d’un artiste qui exprime sa « vérité » comme il le disait lui-même lors de l’avant-première proposée aux médias ce mercredi. « Sa vie c’est l’art et l’art c’est sa vie » pourrait très bien résumer la relation de l’artiste avec son œuvre.

Membre du groupe des 7, fondé en 1973, et qui réunit des artistes professionnels autochtones, Alex Janvier est membre de l’Alberta Order of Excellence, la plus haute distinction remise par la province de l’Alberta à des citoyens ayant « un extraordinaire impact aux niveaux provincial, national ou international » dans des domaines aussi divers que la médecine, l’ingénierie, le droit, la politique, l’éducation, les arts ou l’agriculture. C’est dire l’importance de cet artiste majeur au Canada.

Si son travail est tout entier traversé de son engagement pour les cultures autochtones, Alex Janvier aime à souligner que l’exposition qui lui est consacrée ne concerne pas la culture ou l’identité autochtone mais « la quête d’un jour meilleur ». À ce titre, son œuvre doit être vue comme un legs à l’ensemble des Canadiens.

En maniant avec une dextérité incroyable l’art pictural, Alex Janvier transmet au travers des compositions chromatiques, des symboles et des motifs constituant ses toiles, une forme de poésie envoûtante. Si l’explosion de couleurs, par ailleurs merveilleusement agencées, est ce que l’on remarque le plus dans ses tableaux, il faut s’arrêter quelques instants sur l’enchevêtrement de lignes et de courbes qui donnent toute sa grâce à l’abstraction. Ces toiles doivent d’ailleurs être contemplées au travers d’une approche multi scalaire. Les magnifiques salles qui accueillent son œuvre se prêtent particulièrement bien à cet exercice. On peut y observer les toiles à distance pour en saisir la beauté d’ensemble, l’harmonie des couleurs et des formes, avant de s’avancer lentement jusqu’à être suffisamment proche pour saisir l’infinie minutie du travail de l’artiste et tenter de pénétrer son univers. Car si les toiles sont belles, les détails, autant que les couleurs, y sont pour beaucoup. L’extrême finesse et la précision dans les tracés témoignent d’une grande dextérité et d’une profonde sérénité de la part de l’artiste.

dscn9191Cette maîtrise est également perceptible dans la diversité des matériaux et des techniques utilisés : acrylique sur toile et sur toile de lin, huile sur toile, aquarelle sur papier, pastel et mine sur papier, acrylique sur bois, crayons de couleurs et pastel à l’huile sur papier, ou encore tempera sur papier aquarelle blanc cassé.

Colorée, poétique, profonde, apaisante et d’une modernité saisissante, l’œuvre d’Alex Janvier se ressent avant même de se voir. Qu’elles soient figuratives ou abstraites, ses toiles nous transportent dans un univers symbolique fait d’animaux, de terre, de ciel et d’eau. Ses œuvres circulaires, qui illustrent les cycles de « la naissance, de la mort et de la renaissance », rappellent d’ailleurs l’importance du symbolisme pour l’artiste.

En parcourant les salles, on traverse l’histoire d’Alex Janvier l’homme, mais également celle d’Alex Janvier, témoin de l’évolution sociopolitique du Canada. En observateur averti du monde qui l’entoure l’artiste retranscrit ses émotions, ses perceptions en les transformant en messages. Le spectateur ne pourra qu’être envoûté par ce dialogue par œuvres interposées avec un artiste qui a réussi, en soixante-dix ans de carrière, à produire un nombre impressionnant de chefs-d’œuvre et à s’imposer comme une figure majeure de la peinture moderne au Canada.

L’œuvre d’Alex Janvier est à voir ou à découvrir ABSOLUMENT.


L’exposition Alex Janvier. Maître Autochtone de l’art moderne  au Musée des beaux-arts du 25 novembre au 17 avril 2017.

Vernissage : le jeudi 24 novembre à 18h.
Où? Grand Hall Banque Scotia et Salles des expositions temporaires.
Rappel : l’entrée au Musée des beaux-arts est gratuite les jeudis de 17h à 20h.

À noter qu’Alex Janvier sera au Centre Wabano le vendredi 25 novembre de 19h à 21h pour « discussion intime sur sa vie, son expérience du pensionnat et sa carrière en tant que peintre contemporain ». Entrée libre.

Pour découvrir l’artiste et son travail : http://www.alexjanvier.com/

Par ailleurs un catalogue de 200 pages regroupant les œuvres d’Alex Janvier a été édité par le Musée des beaux-arts du Canada en anglais et en français et est disponible au prix de 40$