Skip To Content
Image: Festival de la radio numérique.

Des étincelles dans les oreilles : Un aperçu du Festival de la radio numérique—du 22 au 24 avril

By Jasmine van Schouwen on April 21, 2021

Né en 2017, sous des chapiteaux et dans les salles de spectacle du Vieux-Hull, le Festival de la radio numérique de la boîte de production de balados Transistor Média, s’érige en espace de rencontre pour les artisans de la radio québécoise.

« Souvent, faire des podcasts, faire des émissions de radio c’est plutôt solitaire », explique Julien Morissette, directeur artistique de Transistor Média. « On avait cette envie de faire une rencontre avec le public ».

Julien Morissette. Photo: Pierre Antoine Lafon Simard.

Du 22 au 24 avril 2021, la cinquième édition du Festival de la radio numérique propose aux auditeurs de découvrir des œuvres vivantes et littéraires devenues audionumériques, des cartes blanches de créateurs ambitieux, des nuits magiques inédites et de riches rencontres artistiques.

En cette année marquée par les annulations de spectacle, M. Morissette dit espérer que le festival permette aux artistes de toutes disciplines d’explorer possibilités de l’audio, afin de les inspirer à l’intégrer dans leurs œuvres. Il souhaite également que le festival offre une porte d’entrée aux néophytes du médium pour découvrir l’univers riche et varié de la radiodiffusion. « Pour nous, c’est important de présenter une diversité d’approches de création […] de démontrer qu’il y a toujours une proposition de balados qui peut leur plaire. On veut créer cette étincelle, pour que les gens adoptent le médium et comprennent que c’est un vaste monde de possibilités qui s’offre à eux. »

Le festival lancera sa programmation à midi le jeudi 22 avril avec une séance de meet and greet axée sur la création de podcasts narratifs, le marché audionumérique francophone et les opportunités de collaborations transatlantiques. Elle mettra en vedette les cofondatrices de Louie Média Mélissa Bounoua et Charlotte Pudlowski et les cofondateurs de Transistor Média Steven Boivin et Julien Morissette.

On veut créer cette étincelle, pour que les gens adoptent le médium et comprennent que c’est un vaste monde de possibilités qui s’offre à eux.

Cette discussion sera suivie, à 20h, par un nouvel épisode du balado Signal nocturne, qui plongera ses auditeurs dans l’univers créatif de la réalisatrice gatinoise Ariane Louis-Seize, dont le film Comme une comète a été désigné meilleur court métrage canadien au 20e Festival du film de Whistler. Cette dernière sera accompagnée de la comédienne Geneviève Boivin-Roussy et du musicien Pilou.

Pour clore la soirée, dès 21h, les documentaristes et artistes sonores Éloïse Demers-Pinard et Nicolas Lachapelle prendront les ondes pour dévoiler le documentaire Par-delà la 138, en plus de présenter de nouvelles expérimentations documentaires.

La soirée du vendredi sera consacrée aux œuvres de deux autrices phares. Véronique Grenier, accompagnée de la musicienne Kroy et du concepteur sonore François Larivière, offrira une performance en direct issue de son roman primé Hiroshimoi. Pour sa part, la poète innue Natasha Kanapé Fontaine s’entretiendra avec l’animateur Julien Morissette au sujet de l’œuvre littéraire Kuei, je te salue : Conversation sur le racisme.

Le samedi, le festival conviera les auditeurs à plonger dans La bibliothèque interdite, une performance radiophonique de Sébastien Ricard, signée par la metteure en scène et directrice artistique de Sibyllines Brigitte Haentjens, d’après une création de Denis Plante.

Le festival se terminera avec l’autrice et comédienne Camille Paré-Poirier qui présentera une première étape de sa création Pauline. Cet ambitieux projet audio s’appuie sur quatre ans de conversations intergénérationnelles, pour explorer le sens de la grand-maternité au Québec.


La cinquième édition du Festival de la Radio Numérique se tiendra du 22 au 24 avril 2021. L’ensemble des activités sera offert gratuitement en ligne via Facebook Live, radio web et ondes FM (en Outaouais).

Advertisement: