Skip To Content
Photo : Nadine Gomez / Anne Thériault

Ainsi parlait … Du théâtre complètement décalé !

By Emmanuel Goffi on October 13, 2016

Les 14 et 15 octobre prochains, le Théâtre du Trilium proposera un spectacle décalé et donc particulièrement intéressant! Avec Ainsi parlait …, le duo Etienne Lepage et Frédérick Gravel nous offre un condensé de leurs talents d’auteur et de chorégraphe à travers une représentation dont on peut dire sans risque qu’elle sort des sentiers battus.

Photo : Stéphane Najman

Photo : Stéphane Najman

Animés par la volonté de partager, de séduire et d’interagir avec le public et de ne pas avoir un public observateur passif d’un beau spectacle, les auteurs réussissent avec brio à inviter la salle à participer soit par les interactions directes avec les quatre interprètes soit par les interrogations que la pièce suscite.

Chorégraphie quelque peu déjantée, textes provocants et à l’humour caustique, mise en scène plus que libre et interaction avec le public sont les ingrédients d’une œuvre moderne, si ce n’est post-moderne, qui ne laissera personne indifférent. Que l’on aime ou que l’on n’aime pas, Ainsi parlait … interroge le spectateur, brise les codes et ouvre de nouvelles perspectives sur le théâtre.

Lepage et Gravel étaient faits pour travailler ensemble. Ils mettent tous leurs talents dans un spectacle provocateur dans le bon sens du terme, vivant, dynamique et osé. Le spectateur y trouvera matière à réflexion et surtout à interrogation sur ce qu’est l’art lorsqu’il ne suit pas les codes établis. C’est en ce sens que les deux compères réussissent à produire une pièce illustrant leur liberté d’esprit. C’est cet « esprit libre » si cher à Nietzsche, à l’œuvre duquel le spectacle fait référence, et que le philosophe définit dans son Humain trop humain, comme étant « celui qui pense autrement qu’on ne l’attend de lui à cause de son origine, de ses relations, de sa situation et de son emploi ou à cause des vues régnantes du temps », qui fait justement de ce spectacle une œuvre unique par son originalité et sa capacité à renouveler la danse et le théâtre.

Nul besoin de verser dans la philosophie ou d’avoir parcouru l’œuvre de Nietzsche pour comprendre la volonté des deux auteurs de bousculer et de questionner, par une provocation sexy et amusante, la société contemporaine. Mélange de danse et de théâtre, agrémenté de réflexions philosophiques sur fond de questionnements sociaux Ainsi parlait … est un remède à la morosité qui saura séduire un large public.

Déjà présenté à Toronto, au Québec, à Paris, aux Pays-Bas et en Belgique, le spectacle de Frédérick Gravel Etienne Lepage est sans aucun doute un incontournable pour les afficionados de l’inclassable. À voir absolument … au moins pour se faire sa propre opinion !


Ainsi parlait … sera présentée à La Nouvelle Scène (333, avenue King Edward) les 14 et 15 octobre prochains à 19h30.
* Avec surtitres en anglais le 15 octobre.