Skip To Content
Photo : Patricia Voumard

Traversée : « une journée qui se déchire, un monde qui se déplace »

By Sous-Sol 819 on November 20, 2017

Par Cindy Savard

Le Théâtre français du Centre national des Arts s’apprête à présenter sur ses planches la pièce Traversée, une adaptation d’une histoire empreinte de poésie relatant le périple d’une jeune réfugiée fuyant son pays à la recherche d’un monde meilleur. Écrite par l’auteure française Estelle Savasta et mise en scène par Milena Buziak, cette production a été présentée en novembre 2016 à MAI (Montréal, arts interculturels) et poursuit son envolée, cette fois-ci jusqu’à nous à Ottawa.

Photo : Patricia Voumard

Établie en Outaouais, Milena Buziak possède un intérêt particulier pour les thématiques  qui abordent le multiculturalisme, l’inclusion et la migration. C’est d’ailleurs ce qui explique que le texte d’Estelle Savasta l’ait particulièrement interpellée. Étant elle-même immigrante, elle y a trouvé une thématique qui en recoupait plusieurs autres, dont celles qui permettent d’évoquer le féminisme et la réalité vécue par plusieurs jeunes de notre époque. Comme Nour, la moitié des migrants dans le monde sont des enfants.

« Plusieurs jeunes sont réellement confrontés à cette histoire-là. Il y a tellement d’enfants dans le monde qui vivent ce que Nour vit dans cette pièce. C’est une thématique qui est très à l’heure du jour dont on parle malheureusement assez peu dans les médias. » – Milena Buziak

La voix de la nourrice portée par la langue des signes

Nour, le personnage qui se retrouve plongée dans une traversée transfrontalière est encouragée à quitter pour un monde meilleur par Youmma, sa nourrice, une femme sourde qui, l’aimant comme une mère, la prépare à ce périple qui elle le sait, sera périlleux.

Afin de mettre en scène cette histoire, Milena Buziak a opté pour exprimer les propos de Youmma à travers une prestation de la comédienne Hodan Youssouf qui interprète le personnage à l’aide de la langue des signes québécoise. La pièce est divisée en trois parties distinctes qui permettent de suivre le parcours de Nour, interprétée par Florence Blain Mbaye, qui vit la préparation au voyage, la traversée et culmine avec la réalité de l’exil.

Photo : Adéral Piot

Une pièce destinée à un jeune public ?

Bien que présentée comme une œuvre vouée à un public de 9 à 14 ans, selon Milena Buziak, cette pièce s’adresse pourtant à un auditoire mixte qui servira les intérêts et fera réfléchir toutes les tranches d’âge.

« Le jeune fille grandit pendant la pièce, elle devient adulte dans la troisième partie. Bien que les enfants s’y identifient dès le début, les adultes le feront certainement plus tard au cours de la pièce. Si les adultes pensent que ça s’adresse à eux, parfois ils ont peur de la présenter à un jeune public. Mais cette pièce-là peut vraiment être vue et comprise différemment dépendamment des expériences et des vécus de chacun. »


La pièce Traversée sera présentée au Théâtre français du CNA les 25 et 26 novembre à 15 h.