Skip To Content
Photo : Jonathan Lorange

Le Wild West Show de Gabriel Dumont : une saga historique qui s’annonce flamboyante

By Sous-Sol 819 on October 16, 2017

Publicité:
    

Présentée comme une flamboyante épopée inspirée des spectacles itinérants à grand déploiement de Buffalo Bill, mythique figure de la conquête de l’Ouest de la fin des Années 1800, le Wild West Show promet de plonger le public dans une saga historique permettant d’aborder la lutte pour la reconnaissance des Métis au Canada. Originale dans son processus de conception, cette œuvre qui sera présentée sur les planches du Centre national des Arts du 18 au 21 octobre assure d’ébahir, de confronter nos idées préconçues et d’offrir une forme hybride de vaudeville, de cirque et de rodéo.

Né de l’idée de combler le vide existant dans la représentation de l’histoire des francophones au Canada dans l’univers théâtral, le Franco-Ontarien Jean Marc Dalpé et le Québécois Alexis Martin ont uni leurs forces identitaires afin d’aborder la lutte menée par Gabriel Dumont, bras droit de Louis Riel, et de surcroît, de mettre en lumière le mouvement de résistance mené afin de protéger les droits et la culture des Métis.

« Nous étions intéressés au sujet mais on ne voulait pas être les deux gars de l’est qui allaient raconter ça … On a décidé que le processus serait porté par les quatre communautés concernées. » – Jean Marc Dalpé

C’est ce qui explique qu’une équipe constituée de dix personnalités issues de toutes les composantes de cette histoire se sont engagées dans le processus de révision et d’écriture de la pièce et à ce propos, Jean Marc Dalpé ajoute :

« Ce concept se marie bien avec le concept multi-mains pour écrire une pièce, le Wild West Show c’est une construction par numéro, par moment, la variété fait partie de la multiplicité de ses créateurs. »

Le Wild West Show : une œuvre à vocation historique ?

Photo : Jonathan Lorange

Certes, même si toute une équipe a dû se pencher sur l’histoire afin de scénariser cette œuvre, la mise en scène étant assurée par Mani Soleymanlou, personnalité théâtrale reconnue pour sa verve et sa capacité à aborder des thèmes identitaires à travers des œuvres  flyées, a tenu à aborder cette saga avec légèreté.

« Oui, la pièce permet de remettre en question la Confédération canadienne mais on ne fait pas du révisionnisme historique. C’est une œuvre qui va bousculer les idées préconçues du public. C’est un show éclaté qui s’apparente davantage à SNL et Like Moi qu’à du Shakespeare ! – Jean Marc Dalpé

Sélectionnée afin de faire partie de l’équipe chargée du scénario de l’histoire du spectacle, Laura Lussier, auteure et artiste dynamique de Winnipeg, se démarque par son amour et son engagement auprès des communautés métisses au Canada. D’abord surprise d’avoir été choisie par l’équipe de direction, cette expérience ce sera transformée en véritable opportunité :

« Ce que j’ai trouvé absolument génial c’est que les contradictions étaient bienvenues. Chaque auteur arrivait avec sa version de l’histoire qu’on a toujours cherché à questionner. Il y avait certainement un attachement émotionnel pour certaines personnes envers des personnages de Gabriel Dumont et Louis Riel. Même si c’était parfois difficile de lâcher prise par rapport à certaines représentations. Il fallait aussi qu’on prenne en compte qu’on était en train de créer un objet théâtral. En bout de ligne, ça a été un processus extrêmement enrichissant. » – Laura Lussier

Le Wild West Show, se présente au public comme une occasion d’ouvrir le coffre des malaises, de bousculer les idées préconçues, de faire réfléchir et … de nous faire rire aussi !

« Dans le climat d’aujourd’hui de l’appropriation culturelle, il fallait garder l’équilibre entre le respect pour l’histoire et les points de vue et aussi entre l’idée de créer une pièce unifiante et unifiée. » – Laura Lussier

« La réalité c’est que ces combats ont aussi fait des morts et causé des drames. En rire oui, mais avec respect. » – Jean Marc Dalpé


Le Wild West Show sera d’abord présenté à Ottawa du 18 au 21 octobre au Théâtre français du CNA et partira ensuite en tournée à Montréal, Winnipeg et Saskatoon.

« C’est certain que ça va brasser les cages de certaines personnes. Selon moi, c’est pour ça qu’on fait du théâtre. Cette histoire là (des Métis) n’est pas nécessairement connue, donc le fait que cette pièce soit présentée, ça ouvrira des œillères. » – Laura Lussier