Skip To Content

La Maison Conroy : une cuisine savoureuse dans un cadre raffiné

By Emmanuel Goffi on December 14, 2016

Publicité:
    

Un nouveau restaurant ouvre ses portes à Aylmer. L’ambiance élégante du lieu et la cuisine raffinée proposée par le chef Kyle Mortimer-Proulx, raviront les clients les plus exigeants.

La Maison Conroy : bien plus qu’un simple restaurant

Etabli au 61 de la rue Principale à Aylmer, le restaurant a eu l’excellente idée de s’installer dans ce lieu à la fois historique et pittoresque, qu’est la maison Lakeview.la-maison-conroy-1

Inscrite au répertoire du patrimoine culturel du Québec la bâtisse construite en 1855 fût la propriété de Robert Conroy (1811-1868). Irlandais de naissance, arrivé dans le canton de Hull en 1830, Robert Conroy fût une figure politique et entrepreneuriale de la région. Outre ses fonctions de maire (1858-1860, puis 1866-1868) et de conseiller municipal (1847 puis 1860-1862), Conroy aura également été une personnalité marquante de l’hôtellerie et un entrepreneur dynamique. S’associant avec d’autres hommes d’affaires et politiciens tels que John Egan, Charles Symmes et Harvey Parker, il participera à la construction d’un moulin à farine à vapeur en 1839. Dix ans plus tard, il fondera la société Bytown and Aylmer Union Turnpide Company en partenariat avec John Egan, Joseph Aumond et Richard McConnell. Cette société  permettra alors de relier Bytown, Hull et Aylmer et de développer le commerce du bois. Son rôle dans l’industrie du bois l’amènera même à conseiller le gouvernement de la Province du Canada lors de la rédaction de la Loi sur l’administration des bois et forêts de la Couronne en 1849, première loi canadienne sur les forêts, qui accordera des licences de coupe de bois aux concessionnaires rendu responsables de facto de la gestion du patrimoine forestier public sur les terres de la Couronne.

Le rôle politique de Conroy sera indéniablement porté par son dynamisme entrepreneurial et son implication financière dans les entreprises locales, mais également par ses activités hôtelières.  Après avoir occupé dès 1831 un hôtel et un magasin à l’angle de la rue Bancroft et de la rue Principale, il fera bâtir, trois ans plus tard, le premier hôtel d’Aylmer où il résidera jusqu’en 1841. C’est à cette date qu’il fait construire l’hôtel British où il s’installe avec Mary McConnell qu’il a épousé quatre ans plus tôt. L’hôtel British sera d’ailleurs en son temps un lieu hautement mondain, qui accueillera en outre l’assemblée du premier conseil municipal et pour un temps la Cour supérieure du district d’Ottawa. En 1845 la famille Conroy emménage dans la maison qu’elle a faite édifier au 72 de la rue Principale, avant de s’installer en 1855 dans la somptueuse demeure qui abrite aujourd’hui le restaurant La Maison Conroy.

Raffinement et saveurs : quand la culture gastronomique rejoint la culture historique

la-maison-conroy-2Si la culture se cache partout, même derrière l’ouverture d’un restaurant, il n’en demeure pas moins que c’est l’établissement lui-même qui aujourd’hui attire l’attention.

En matière de culture, La Maison Conroy offre une richesse gastronomique à la hauteur de la richesse historique du lieu. Avant même d’entrer dans le restaurant lui-même, le charme opère à la simple vue de l’imposante bâtisse. Les attentes ne seront pas déçues. La salle du restaurant se caractérise avant tout par le raffinement d’un décor sobre et soigné. Chaleureuse et masculine par ses couleurs sombres, la salle est rehaussée d’une touche de douceur féminine grâce aux tableaux, aux chandeliers et aux miroirs qui ornent ses murs et son plafond. Une impression d’espace se dégage d’un aménagement qui permet aux convives de bénéficier d’une certaine intimité dans un lieu ouvert. Le service y est à la fois raffiné et convivial. Pas de sophistication exubérante ni de luxe ostentatoire, mais une sobriété amicale qui met tout de suite à l’aise.

Les plats sont quant à eux en parfait accord avec le décor. La présentation est impeccable : couleur, volumes et agencements dans l’assiette sont un régal pour les yeux et invitent à la dégustation. Dès la première bouchée les saveurs sont au rendez-vous. Les mariages sont savoureux et délicats, et après le plaisir des yeux celui de la bouche finira de conquérir les clients les plus exigeants. Rien à dire de négatif donc sur ce restaurant qui propose une carte riche et variée de plats composés de produits de qualité cuisinés avec talents et accompagné d’une sélection de vin alléchants, pour certains proposés fort intelligemment au verre. Des huitres aux pétoncles pochés dans le gras de bœuf, de la succulente terrine de campagne aux goûteux fromages du Québec, les papilles les plus sensibles seront comblées. Mention spéciale pour le tartare de bœuf, savamment préparé et parfaitement assaisonné.

la-maison-conroy-4Bien entendu, produits, cuisine et décor raffinés ont un prix. Pour autant, les tarifs sont loin d’être excessifs eu égard au plaisir de dîner dans un lieu aussi élégant et de se régaler de mets incroyablement délicats.

La Maison Conroy, va sans aucun doute s’imposer comme un incontournable de la gastronomie non seulement à Aylmer, mais au-delà dans la région d’Ottawa-Gatineau. En ces périodes de fêtes, je recommande fortement aux gourmets et aux gourmands, de partager entre amis ou entre amoureux, un repas savoureux dans l’ambiance raffinée de La Maison Conroy.


La Maison Conroy
61 rue Principale, Aylmer
Tél. : 819-557-1661