Skip To Content

Fringe Review: Balls – Je suis un vidéoclip

By Sous-Sol 819 on June 9, 2017

Par Cindy Savard

Présentée pour la première fois depuis sa création à l’Espace René-Provost en 2016, Balls – Je suis un vidéoclip est le résultat du deuxième volet d’un laboratoire fort intriguant. Explosive et éclatée, cette production émane d’une grande incandescence et ce, en grande partie grâce au lieu inusité et à la qualité de la performance.

Inauguration de La Marquise, un lieu unique

Porté par la comédienne Marie-Eve Fortier, comédienne au regard profond et provocateur, ce projet a le mérite de déstabiliser le spectateur dès son arrivée. D’abord planté dans un univers coloré et festif, on l’invite à monter une échelle afin d’aboutir dans un lieu unique, La Marquise de La Nouvelle Scène, qui ouvre ses portes pour la toute première fois à cette production qui lui sied si bien.

Pouvant accueillir 12 personnes, l’intimité que procure cette salle est agrémentée d’un mur vitré à travers lequel on peut admirer et épier les moindres soubresauts de l’action constante qui se déroule sur la rue King Edward.

Ôde à la musique pop et à la modernité

Ce laboratoire débute sur un écran où, en live, on assiste au tournage d’un vidéoclip. C’est pop et entraînant, la comédienne surgit et voilà que s’enchaine une cinquantaine de minutes d’un monologue dynamique et authentique qui exploite des thèmes actuels, l’hypersexualisation, la sexualité y est abordée sans faux-fuyant. Le ton de la réflexion sur l’amour et la fidélité est tout à fait pertinent. Le tout est libérateur, livré avec audace et beaucoup d’humour.

Snapchats, Instagram, jeux vidéos, frivolités du web, les références à l’univers des Milléniaux abondent. Toutes les grands-mères curieuses de sentir le pouls de la réalité de cette jeunesse taguée de technologique et décalée pourraient profiter de ce plongeon au cœur de cette génération pour comprendre que derrière les préjugés associés à cette jeunesse, il y a de l’espoir, de l’intelligence et des conceptions de la vie qui nous mènent vers une évolution certaine de la race humaine.

Unique production francophone présentée au Fringe d’Ottawa, Balls – Je suis un vidéoclip est une occasion à ne pas manquer et à recommander à tous nos amis francophiles et/ou anglophones qui maîtrisent le français. Parce qu’en somme, il s’agit d’une opportunité en or de se plonger dans le merveilleux monde d’une production innovatrice et fidèle à notre ère.


Balls – Je suis un vidéoclip, une création de Marie-Eve Fortier, Julie Grethen, Benoit Roy, Mathieu Charette et autres artistes. La pièce est présentée à La Marquise de La Nouvelle Scène (333, King Edward) jusqu’au 17 juin. Les billets sont disponibles au coût de 12$ en ligne et à la porte. Pour infos et programmation ottawafringe.com. Pour consulter toutes les revues des productions apt613.ca/fringe.

Advertisement: