Skip To Content

Festival Transistor : Une deuxième édition en 2018 ?

By Sous-Sol 819 on May 1, 2017

Par Cindy Savard

Et voilà que la première édition du Festival Transistor s’est conclue hier soir par un immense sentiment de satisfaction. Projet ayant éclos autour d’une bière consommée par deux des têtes pensantes de la région, celles de Steven Boivin et Julien Morissette, cette idée de festival visait à mettre en lumière le potentiel de la baladodiffusion à l’ère du numérique. Cette bière aura porté fruit ; l’affluence des derniers jours a démontré qu’il existait un réel engouement pour la chose. Plus encore, cet événement a confirmé la pertinence de réunir les fans de cette nouvelle ère, celle qui permet aux passionnés de radio de saisir l’opportunité de s’exprimer librement et autrement.

En guise de retour sur l’événement, voici un bref portrait des balados qui ont occupé l’espace du festival cette fin de semaine. Prenez des notes !

Le festival s’est amorcé vendredi avec un enregistrement devant public de la toute nouvelle balado présentée par Les Dérangeants en collaboration avec le journal Les Affaires. Initié par six jeunes entrepreneurs québécois, cette balado aborde les hauts et les bas de leurs expériences en entrepreneuriat. Pile poil à l’heure de la planète, les instigateurs permettent d’entrer en contact avec la réalité (la vraie) de la nouvelle génération d’entrepreneurs. L’invité d’honneur de cet épisode : Hugo Girard, l’homme fort du Canada (et entrepreneur hors pair).

Générateur d’une vingtaine de milliers de téléchargements par semaine, Mike Tremblay s’est exprimé avec vigueur sur sa passion qu’il alimente depuis plusieurs années déjà. Il reçoit chaque semaine des invités (surtout des humoristes) à son émission Le Super Matozoïde qui se prêtent au jeu et lâchent leur fou sans souci de censure. Depuis le 6 février dernier, il offre également une émission qui relate avec humour les tribulations de la vie de couple. Un podcast presque parfait aborde des sujets qui jamais ne se retrouveraient sur les ondes d’une radio commerciale … !

super
Première Plus
a déployé son catalogue d’émissions disponibles via un service de radio numérique à la carte. On y retrouve des contenus audio allant du reportage à la série documentaire, en passant par des émissions originales. On y retrouve également une collection de livres audio fortement recommandables. Vivement notre société d’état qui ouvre les portes de la liberté d’expression, version PLUS.

premiereplus3 bières, le podcast le plus populaire de l’heure a aussi profité du festival pour enregistrer un épisode devant public en compagnie de l’humoriste Ève Côté. Avec 300 émissions à leur actif, les animateurs Yannick Belzil, Pierre-Luc Racine et Gabrielle Caron ont mis sur pied un concept fort dynamique.  Trois questions provenant de leur public sont pigées au sort. Les réponses offertes sont surprenantes et génèrent des conversations des plus déstabilisantes !

3bieres
En direct de
a enregistré devant public un épisode de ce “documenteur” animé par Julien Clerc-Séguin aka Julien Morissette. Des chroniqueurs, musiciens et invités nous font découvrir des histoires et des personnages locaux, des récits à dormir debout qui font vivre ou revivre des petites communautés de la région d’Ottawa et de Gatineau.

Capture d’écran 2017-05-02 à 17.48.39What’s Up Podcast, l’humoriste gatinois Jerr Alain s’est installé au Troquet pour l’enregistrement d’un épisode avec Joe Guérin. Il explore avec une authenticité désarmante les coulisses de la relève de l’humour québécois.

Capture d’écran 2017-05-01 à 15.49.14
L’humoriste Pierre-Bruno Rivard avait prévu enregistrer un épisode spécial de l’émission Le carré de sable dans les loges du chapiteau érigé aux coins des rues Wellingon et Laval. Le lieu s’étant avéré être trop bruyant, l’enregistrement s’est finalement déroulé dans un trailer adjacent à la tente ! Ce contexte saugrenu aura permis à Pierre-Bruno de cumuler plusieurs humoristes et intervenants connexes (!) qui sont passés par ses micros. Notamment, le duo musical Sèxe Illégal constitué de Paul Sèxe et Tony Légal ont pris d’assaut le trailer pendant la prestation de Pierre-Bruno sur la scène du chapiteau. L’édition spéciale du balado devrait sortir au grand jour d’ici la fin de la semaine…

carre
Une série d’épisodes de Ça ou ça, balado animé par les humoristes et comédiens Yannick de Martino et Mehdi Bousaidan, ont fait l’objet d’un enregistrement en direct devant le public présent au Troquet dimanche après-midi. Parmi les humoristes qui ont pris part au fun se trouvaient David Beaucage, Étienne Dano et les membres du duo Sèxe Illégal. Le concept repose sur des questions absurdes où les invités sont contraints à choisir entre deux options inusitées du genre « Préfèrerais-tu une vie où Dieu réaliserait tous tes désirs ou vivre une histoire d’amour avec la fée des dents ? ».

ca ou ca
Parce que l’univers de la balado s’intéresse aussi au sport, l’humoriste David Beaucage nous a fait découvrir Drette su’l tape, une balado qui s’adresse à de fins amateurs de hockey. Pour l’occasion, l’athlète gatinois Alexandre Picard était sur place pour se prêter au jeu.

drette
Faisant l’objet d’une quarantaine de milliers de téléchargements par semaine, l’équipe de l’émission La soirée est (encore) jeune diffusée chaque semaine devant public au bar Chez Roger à Montréal a comblé le public de Gatineau. Épique et surréel, c’est un coup de chapeau pour les organisateurs qui n’avait pas prévu générer un tel succès pour la première année du déploiement d’un festival réalisé avec bien peu de ressources. Ôde aux champions de l’organisation et aux passionnés de l’art de la baladodiffusion qui, enfin, ont éclos au grand jour.

Si les rumeurs s’avèrent plausibles, il semblerait qu’une deuxième édition s’imposerait d’elle-même… Suivez le fil via la page Facebook du Festival Transistor, des nouvelles fraîches pourraient bientôt survenir !