Skip To Content
TiaBrazda Photo : Shayne Gray

Festival de Jazz d’hiver TD : la « grand-messe » du jazz à Ottawa

By Emmanuel Goffi on February 4, 2017

La 6ème édition hivernale du Festival de Jazz d’Ottawa TD se tiendra du 9 au 12 février à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins. Pour l’occasion, la programmation sera riche d’une pléiade d’artistes tous aussi exceptionnels et talentueux les uns que les autres. Un rendez-vous à ne pas manquer, qui s’inscrit dans la longue tradition de qualité qui caractérise le Festival de Jazz d’Ottawa.

winter-jazz-headerUn festival à la notoriété et à la réputation bien établies

Héritier des weekends de jazz organisés à la fin des années 70 dans le parc Major’s Hill, le Festival de jazz d’Ottawa est passé du statut d’évènement estival modeste réunissant des musiciens locaux au tout début des années 80, à celui de rencontre musicale majeure et incontournable pour les amoureux du jazz à Ottawa.

Inscrivant sa programmation dans une volonté clairement affichée d’offrir aux visiteurs des spectacles d’artistes canadiens et étrangers de renommée internationale, le Festival de Jazz d’Ottawa a su se bâtir une réputation d’excellence au cours de ces 37 années d’existence.

L’édition hivernale s’inscrit bien évidemment dans la dynamique de succès croissant non démenti depuis la création du festival.

Cette réussite est à mettre au compte à la fois de l’engagement artistique des organisateurs, mais aussi à l’incroyable palette d’artistes qui offre aux spectateurs la possibilité de découvrir et de profiter de l’immense variété de styles que recouvre le jazz.

La réputation du festival a permis également aux organisateurs et notamment, à son directeur de la programmation Jacques Emond, d’inviter des artistes aussi prestigieux que Stan Getz, Sonny Rollins, Herbie Hancock, Salif Keita, Dave Brubeck ou encore Diana Krall mais également des ensembles de renom à l’image du Lincoln Center Jazz Orchestra en 1999. Bien entendu, la présence de ces artistes, et de bien d’autres, a contribué et continue de contribuer, à faire du festival un évènement de qualité qui fait en sorte de déplacer plus de 300 000 personnes.

Cette croissance incroyable, a rapidement incité les organisateurs à revoir leurs ambitions à la hausse pour faire de ce rendez-vous musical unique une véritable fête du jazz. Jazz traditionnel et jazz avant-gardiste s’y côtoient pour le plus grand plaisir des spectateurs toujours plus nombreux. La programmation du festival sera ainsi étendue sur l’ensemble de l’année à partir de 2000, promouvant la diversité et la créativité artistique et proposant tant des représentations du répertoire émergent que du répertoire classique. Une richesse et un éclectisme qui, associé à un souci constant de qualité artistique, font aujourd’hui le succès de l’évènement.

Une programmation exceptionnelle

La 6ème édition du Festival de jazz d’hiver TD ne déroge pas à la règle. La programmation est soignée et les artistes exceptionnels. Pour avoir un aperçu de l’offre, vous pouvez vous rendre sur le site Internet du festival pour voir la programmation complète et même écouter certains morceaux des différents artistes.

Parmi ceux-ci, Tony Wilson’s a day’s life band, sextet proposant une gamme musicale de jazz moderne allant de la ballade (The Laundry Room) au jazz-rock de leur pièce The trains keep rolling en passant par du jazz-swing à l’image du morceau Two Tempos ou des pièces expérimetales.

Autre artiste surprenante Tia Brazda, chanteuse canadienne née à Vancouver, dont le jazz très swing et vintage est porté par une voix et un timbre captivant. A savourer : les deux pièces Cabin Fever et Too Crazy.

Également présent, l’Atlantis Jazz Ensemble, jeune groupe fondé en 2013 par le saxophoniste Zakari Frantz et le pianiste Pierre Chrétien. Habitué du Petit Chicago, dans le vieux Hull, l’Atlantis propsoe un jazz aux accents ésotériques aux inspirations à la fois européenne, américaine et africaine. À écouter sans modération surtout pour le talent du trompettiste Ed Lister.

Atlantis Jazz Ensemble

Atlantis Jazz Ensemble

Enfin, et pas des moindres, Emilie-Claire Barlow et sa voix unique et envoûtante. Artiste exceptionnelle deux fois primée lors du Juno Award qui récompense les artistes et groupes canadiens depuis 1970, et élue Meilleure Vocaliste Féminine de l’Année en 2008 au National Jazz Award. Emilie-Claire Barlow reprend et arrange magistralement, dans son huitième album intitulé The Beat Goes On sorti en 2010, certains standards des années 60, tels que Raindrops Keep Falling on My Head écrit en 1969 par Hal David et Burt Bacharach, ou encore Mas Que Nada tube de 1963 du musicien et chanteur brésilien Jorge Ben Jor (piste bonus disponible sur la livrée japonaise). Capable de chanter en français, en anglais et en portugais, elle transporte l’auditeur au rythme de ses albums avec des versions personnalisées de pièces telles que These Boots Are Made for Walkin’ de Lee Hazlewood (1966) dans son album The Beat Goes On ; La plus belle pour aller danser de 1965 par Sylvie Vartan (album Seule ce soir sorti en 2012), ou encore Fix You du groupe Coldplay et Because de John Lennon et Paul McCartney dans son dernier album Clear Day (2015).

Emilie-Claire Barlow

Emilie-Claire Barlow

À n’en pas douter, le Festival de Jazz d’hiver TD d’Ottawa sera à la hauteur de sa réputation et ravira les amoureux du genre.


La 6ème édition hivernale du Festival de Jazz d’Ottawa TD se tiendra du 9 au 12 février à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins.