Skip To Content

Bangers and Mash Ottawa Soul Music Festival : l’année de la confirmation

By Sous-Sol 819 on April 6, 2018

Par Hamdi Souissi

Bangers and Mash, c’est quoi ? C’est un plat Anglais et/ou Irlandais de saucisses aromatisées aux pommes ou aux tomates et accompagnées de pommes de terre en purée, le tout arrosé d’une sauce à l’oignon. C’est également le nom d’un festival ottavien de musique soul, funk, jazz (et autres genres apparentés) qui a vu le jour en 2017. Le 14 avril prochain se tiendra donc la deuxième édition. Au menu cette année, dix artistes (8 groupes et 2 djs) se  partageront les scènes du House of Targ et du Black Squirrel Books. Ce banquet musical débutera dès 21h00 avec JFUN et se terminera avec la performance du L.G.R Band à 00h30. Entre les deux, vous pourrez vous régaler avec The Bank Street Bonbons, Harea Band, Sarah Bradley, Trevor Walker, Slack Bridges, Eru-Era, TAPAS et No Fancy Parts. C’est, à peu de choses près, la même formule que l’an dernier avec plusieurs nouveaux visages. Nouveauté non négligeable : Black Squirrel Books servira de l’alcool et fermera à 2 h 00 pour l’occasion.

Le concept

Bangers and Mash c’est aussi le bébé de Garett Barr, bassiste de Slack Bridges, figure de proue de la scène soul locale qui se produira pour l’occasion. Dans ce projet, il est accompagné par Chris Elms, qui a fait ses gammes auprès du Festival de Jazz, pour l’aspect logistique et financier, et Julian Selody (Lemon Bucket Orchestra et Slack Bridges) pour l’animation de la soirée. Le concept du festival est né dans l’esprit de Garett suite à un voyage à la Nouvelle-Orléans où il a été témoin d’une pratique où le public se déplace entre les bars pour assister aux spectacles. Le House of Targ semblait le lieu idéal pour ce projet considérant leur expérience avec des événements underground ambitieux et bien ficelés. En ce qui concerne le nom du festival, il est lié au concept, même si ce n’est pas super évident lorsque peu familier avec la gastronomie anglo-saxonne et/ou gaélique : des performances de 30 minutes, uniquement les meilleurs morceaux, les plus savoureux, cette musique c’est un peu comme dévorer un plat de pommes de terre et de saucisses.

Pour Garett, le festival remplit plusieurs objectifs. Pour en nommer quelques-uns, on peut citer une volonté d’établir une scène durable à Ottawa pour ce genre de musique, d’offrir une plateforme pour des groupes émergents et de créer des opportunités de réseautage pour l’ensemble des participant.e.s.

Un festival à but non lucratif et progressiste

Le coût du billet est de seulement 26 $, soit 2.60 $ par artiste, alors qu’individuellement, une seule prestation coûterait entre 10-20 $. De plus, fait rare dans l’industrie musicale, l’intégralité des profits réalisés sera reversée aux artistes. Il s’agit d’un festival organisé par des bénévoles et totalement à but non lucratif.

Le festival tente également de donner leur place aux artistes s’identifiant comme femmes. Parmi celles-ci se trouve Sarah Bradley, qui se dit heureuse de voir une prise de conscience de la part des promoteurs et organisateurs par rapport au manque de représentation féminine dans le milieu artistique. Elle salue également les efforts entrepris pour y remédier, mais souligne qu’il reste beaucoup à faire :

« Alors qu’il y a des gens badass qui font du travail formidable dans la scène musicale d’Ottawa, je vois encore beaucoup d’hommes dans les positions de pouvoir : ingénieurs de son, producteurs, propriétaires de bars, organisateurs de festivals, promoteurs, leaders de groupes, enseignants. Je pense que l’inclusion et la représentativité sont des luttes de tous les jours, au niveau personnel et collectif. Une manière d’améliorer les choses est d’être à l’écoute des personnes s’identifiant comme femmes et d’adresser leurs préoccupations. ».

Sarah considère la scène soul/funk comme accueillante et sécuritaire pour les femmes, mais constate également, là aussi, un manque de représentativité. Bangers and Mash semble vouloir s’attaquer à ce problème. Garett estime la représentation féminine à environ un tiers, ce qui est considérable en comparaison à d’autres événements locaux, mais est déterminé à atteindre la parité lors des prochaines éditions.

En d’autres termes, Bangers and Mash c’est un gros party musical, un plat réconfortant et un projet social. Attention, on nous dit que les billets partent très vite, ce n’est pas une blague.


Quoi : Bangers and Mash édition 2018
Quand : Samedi le 14 avril 2018 à 21h00
Où : House of Targ et Black Squirrel Books
Comment : Vous pouvez acheter vos billets en ligne ici.