Skip To Content

Les Passants : L’union de deux solitudes pour aborder l’humanité.

By Sous-Soll 819 on February 20, 2017

Publicité:
    

Par Cindy Savard

Les célébrations du 150e anniversaire du Canada aura eu pour effet d’unir les forces de deux compagnies théâtrales issues des deux langues officielles du pays afin de coproduire une pièce de théâtre visant à rapprocher culturellement les deux univers. Ce projet créatif a permis de rassembler trois compagnies anglophones et trois francophones dans trois villes canadiennes : Edmonton, Winnipeg et Ottawa.  Chaque ville avait le mandat de créer une pièce unique et dès demain, Les Passants sera présentée à Ottawa en français avec surtitres en anglais jusqu’au 12 mars au Great Canadian Theatre Company (GCTC). Il s’agit d’une coproduction avec le Théâtre La Catapulte qui célèbre son 25e anniversaire.

Capture d’écran 2017-02-20 à 18.41.16Écrite par Luc Moquin, cette pièce, vouée à être présentée à Ottawa, a trouvé son inspiration dans l’attentat tragique qui a secoué tout le monde à l’automne 2014 lorsqu’un homme s’est immiscé au Parlement muni d’une carabine, faisant une victime sur son passage. Ce fut l’inspiration de départ pour exploiter sous forme de tableaux, des situations de la vie quotidienne qui cherchent à élucider la complexité des relations humaines.

Jean Stéphane Roy, metteur en scène de la pièce, insiste sur la richesse des deux pratiques théâtrales qui, mises en commun, ont le mérite d’offrir le meilleur des deux mondes aux amateurs de théâtre :

« Les théâtres francophones et anglophones reposent sur des codes très différents. En anglais on écoute une pièce. En français on la regarde. J’ai travaillé dans les deux langues à travers le pays. La construction des phrases en français fait en sorte qu’on sait comment ça va finir. Cette langue est prévisible. »

Les Passants : une leçon d’humanisme

C’est à travers une vingtaine de petites pièces reflétant le quotidien du commun des mortels que la pièce offre une fenêtre pour observer divers comportements humains à l’ère de l’individualisme. Alors que la technologie avait comme ambition de faciliter nos quotidiens et d’améliorer les liens entre les humains, la solitude semble un mal qui se répand de plus en plus.

« J’ai l’impression que plus ça va plus y a plus personne qui nous parle en live. On allait à l’église autrefois, le prêtre nous faisait réfléchir. On a perdu ce sens-là. Un moment donné ça va nous manquer la parole live. Rien de mieux qu’une personne qui nous parle pour aller en profondeur des choses. »

Les.Passants_Sylvain.Sabatie_HQ-2L’effet rassembleur

À Winnipeg, la pièce sera présentée en français au théâtre français et en anglais au théâtre anglais. Du côté d’Edmonton, la pièce sera jouée uniquement en anglais.

« À Ottawa, on a fait un statement. On a décidé de faire la pièce uniquement en français. On crée une page d’histoire, y a rarement eu deux compagnies de théâtre [issues des deux cultures anglophone et francophone] qui se sont alliées pour créer une pièce. »

Il s’agit incontestablement d’une occasion de partage sans précédent dans le contexte unique de notre ville : « Les deux cultures parlent d’humanité. On se rencontre par des chemins différents pour arriver au même endroit. »

C’est heureusement une pièce qui repose sur l’espérance d’un monde meilleur. C’est d’ailleurs ce que raconte un des personnages de la pièce et qui résume bien l’œuvre de Luc Moquin :

« Je préfère penser que l’indifférence des autres est une forme d’endormissement, une torpeur de laquelle on peut être tiré si l’on sait nous chatouiller au bon endroit, nous murmurer à l’oreille les mots justes, nous émouvoir par quelque bonne histoire, nous donner au moins quelque motif d’espoir. Nous faire vibrer un peu. Juste un peu. » – Luc Moquin, auteur de la pièce.

Les Passants sera présentée à Ottawa en français avec surtitres en anglais du 21 février au 12 mars au Great Canadian Theatre Company (GCTC) 1233, rue Wellington / coin Holland.

Mardi au jeudi : 20 h | Samedi : 16 h *20 h le 25 février seulement | Dimanche : 14 h