Skip To Content

1 de 2 : Gros plan sur les meilleurs albums locaux 2015 selon Basement 819

By Basement 819 on December 26, 2015

Covers-600x599

De semaine en semaine, le portrait culturel de la région Ottawa-Gatineau dépasse notre capacité à en dévoiler toute sa richesse. En constante évolution depuis plusieurs années, l’industrie de notre musique produite localement bat son plein ; des trésors résident chez nous et nous nous ravissons de les voir sortir de l’ombre. Répandons cette bonne nouvelle!

Flying Hórses – Tölt

Sonore et enchanteur, Flying Hórses séduit par sa façon de faire vibrer le violoncelle gracieusement agencé au piano et au synthétiseur. Quand s’en mêle la trompette c’est toute une église – lieu de prédilection pour profiter de leur son – qui sonne. Ce premier EP était attendu ; Tölt a résonné jusqu’à Reykjavik au prestigieux festival de musique Airwaves. Les deux musiciens locaux qui composent et créent ce son – Jade Bergeron et Raphael Weinroth-Browne – disposent d’un talent et d’une recette céleste.

Kalle Mattson – Avalanche

L’auteur-compositeur-interprète originaire de Sault-Sainte-Marie, mais basé à Ottawa depuis plusieurs années, nous a offert l’album Avalanche en 2015. Un magnifique album qui mérite d’être écouté. Cette dernière oeuvre nous arrive à peine un an après la sortie de Someday, The Moon Will Be Gold qui s’était mérité une nomination au prix Polaris 2014. Sur ce nouvel album, vous reconnaîtrez le son Kalle Mattson, un folk plus classique qui nous ramène dans les années 60-70.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=upuFf_JlfF8[/youtube]

The Noisy Locomotive – All Nature Soon Will Settle Down to Rest

Issus de la nouvelle vague old time, ces musiciens possèdent un art précis, celui de faire renaître des airs d’autrefois – un mélange folk-bluegrass – qui vient de la tradition nord-américaine des orchestres à cordes « string bands ». Violon, mandoline, banjo et guitare se mêlent aux chants à la old country style.  Musiciens chevronnés et dotés des mêmes talents d’antan, cet album nous rappelle la débauche d’un de ces fameux partys de cuisine dont nous sommes restés nostalgiques.

The Acorn – Vieux Loup

Cinq ans d’attente auront valu la peine pour accéder à un renouveau pour The Acorn. Vieux Loup est à la hauteur des succès passés de Rolf Klausener. Dans le cas de cet album, le style autoproclamé valley soul se traduit dans cet album par un mélange moins expérimental et plus folk – souvent même pop. Klausener a mis au monde un album qui émane d’une claire maturité sonore. Vieux Loup est confortable et solide, lorsque mixées au synthétiseur, les pièces forment un tout vertigineux et enlaçant. Un album qui s’écoute d’un trait et en tout temps.

High Waters – Goodnight Mara

High Waters, ce quatuor magnifiquement bien harmonisé d’Ottawa nous a présenté Goodnight Mara, premier album du groupe. Sur cet album, High Waters donne aussi bien dans l’indie que dans le folk et le rock par moment. Enfin, c’est un mélange de genres qui prend soin de s’installer au centre de nos papilles auditives. Toujours tout en douceur sans jamais nous brusquer.

Mehdi Cayenne – Aube

Avec la parution de son album Aube, Mehdi Cayenne est sans contredit l’artiste francophone d’Ottawa qui s’est le plus démarqué en 2015. Cet album est très accessible, sans pour autant être trop simpliste. Le pop est à l’honneur sur ce disque, mais on est loin de la pop clichée qui se retrouve dans les palmarès des radios commerciales. Au final ce qu’on aime de cet album; les arrangements sont efficaces, et les mélodies sont accrocheuses. À écouter!

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=5bj_mIA4WY0[/youtube]

Bosveld – Veldbrand

Le groupe électro-folk ottavien, Bosveld nous a offert Veldbrand, un premier album complet. On est loin de la mouture originale du groupe, qui était jadis composé de seulement deux membres. Sur cet album, certaines pièces comportent jusqu’à sept musiciens, un risque qui a été fort bien calculé puisque l’album se traduit par des arrangements d’une grande qualité. L’album Veldbrand est le résultat de sons issus de l’électro-acoustique, ce à quoi ont été ajoutées des touches de cuivres et de cordes. Une réussite à ébruiter.

Mentions honorables : Située entre deux grands pôles culturels (Montréal et Toronto), la région Ottawa-Gatineau réussit année après année à se démarquer en nous offrant une quantité remarquable d’albums. Plusieurs autres albums auraient très bien  pu se retrouver sur cette liste. On pense ici à Pony Girl – Foreign Life, The Souljazz Orchestra – Resistance ou encore Merganzer – Mirror Maze.

Le sort en a été jeté pour cette année mais sachez que nous continuerons à promouvoir avec fierté la culture de notre riche région. Faites partie de la danse et encouragez les artistes d’ici, facilitons tous la vie à ces perles sonores qui nous alimentent au quotidien.